Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘hasbeen’

Eh oui. Les hasbeens. Les passés de mode. Ceux qui ont le malheur de s’accrocher, ceux qui osent – ô péché suprême – poursuivre leur métier et chercher encore à toucher les gens même s’ils ne sont plus au faîte de leur popularité. Ceux-là oui. Allez, qu’on les jette au cachot! Qu’on les perde dans le plus tortueux des labyrinthes, et qu’Ariane se sauve avec son fil en courant!

N’est-ce pas un peu triste? Non, pas les « hasbeens », mais ceux qui s’amusent à les aplatir. Parce que vraiment, qu’y a-t-il de risible à vouloir continuer à se réaliser dans ce qu’on aime? Et n’est-ce pas à chacun de décider du moment où il veut tirer sa révérence, d’évaluer si sa vie et sa carrière le satisfont? Comment peut-on déclarer que quelqu’un a fait son temps comme si c’était une vérité à laquelle cette personne devait absolument adhérer?

Pour quelle raison cracher au visage de quelqu’un un mot laid et méprisant qui ne devrait en fait même pas exister? Ils devraient faire quoi, ceux qu’on appelle les « hasbeens »? Se contenter de ressasser ce qu’ils ont été, même s’ils ont encore envie d’être?

Parce qu’on peut « être » de multiples façons, qui ne sont pas nécessairement celles qu’on essaie parfois de nous enfoncer dans la gorge. On n’a pas à s’éteindre pour faire plaisir à ceux qui voudraient nous confiner dans une boîte.

À toute étape de la vie, il est normal d’aspirer à aimer, à être aimé et à se réaliser. Ridiculiser quelqu’un en le traitant de « hasbeen », c’est s’acharner à tirer dans les ailes d’une personne qui a le courage d’avancer et de réaliser des choses. D’une personne qui, comme tout le monde, a bien le droit de voler.

Publicités

Read Full Post »